Lieux à visiter à Chypre

 

Site archéologique de Paphos

C'est dans la ville touristique de Paphos, sur la côte sud, que se trouve l'un des sites archéologiques les plus impressionnants de l'île. Très étendu (pensez à prendre un chapeau en été), le site de la ville antique date de la fin du IVe siècle avant notre ère, et ce que l'on peut en voir aujourd'hui ne serait qu'une petite partie des vestiges encore enfouis. Ne manquez pas les mosaïques romaines aux motifs complexes et colorés, situées au cœur du site d'origine et mises au jour en 1962 par  un agriculteur qui labourait son champ.

Randonnée dans le massif du Troodos

Ces montagnes recouvertes de forêts de pins regorgent de chutes d'eau, rochers à pic et ruisseaux bouillonnants, et abritent une faune, une flore et une géologie d'une grande richesse. Depuis le mont Olympe,point culminant du massif à 1 952 m d'altitude, le panorama spectaculaire balaye toute la côte sud, et l'air frais que l'on respire à pleins poumons est un délice en été. Randonneurs, campeurs, amateurs de fleurs ou d'oiseaux seront tous fascinés par les crêtes, pics et vallées qui composent cette région, sillonnée par les sentiers les plus riches et les plus sauvages de l'île.


Vieille ville de Nicosie-Nord

Franchir la Ligne verte à Nicosie (Lefkosia) pour rejoindre Nicosie-Nord (Lefkoşa), la partie turque de la ville, est une véritable expérience. De ce côté, l'élégante Ledra Street de la république de Chypre se prolonge en un dédale où des petites boutiques vieillottes vendant des jeans délavés et des T-shirts à fanfreluches côtoient des stands de brochettes, des cafés et des étals de douceurs surmontés de pyramides de halva frais. Visitez l'extraordinaire mosquée, le paisible hammam ou l'un des nombreux musées, ou bien contentez-vous d'arpenter les rues jusqu'au soir, lorsque la silhouette du croissant des minarets se détache sur le ciel étoilé.


Villages viticoles des environs d'Omodos

Extrêmement étendu, le vignoble des krasohoria (villages viticoles) recouvre toutes les vallées autour d'Omodos. Visiter cette région, où l'on dit que tous les habitants étaient naguère vignerons, nécessite discipline et modération, tant les prétextes à déguster du vin sont nombreux. Aujourd'hui, on compte plus de 50 exploitations, réparties autour de six ou sept villages traditionnels, et qui offrent un grand choix de crus et de cépages. Les vins locaux  les plus prisés sont issus des cépages mavro (fruit rouge foncé) et xynisteri (raisin blanc), aux côtés de dix autres variétés.


Lara Beach

Les hauteurs d'Akamas sont une région encore très sauvage, et l'accès à la plage de Lara (Lara Beach) se fait par une route cahoteuse traversant une garrigue désertique, teintée d'ocre foncé et émaillée de genêts, de pins et de fleurs sauvages. Bordée de pierres calcaires, cette plage de sable doux et fin, baignée d'une mer chaude et calme, est considérée comme la plus belle de la république de Chypre et demeure heureusement encore épargnée par le tourisme de masse. Prenez garde où vous posez les pieds : c'est un lieu de ponte des tortues. L'endroit est magique au coucher du soleil.


Musée du Vin de Chypre

Visiter les vignobles de l'île est de plus en plus intéressant à mesure que la viticulture chypriote se développe et s'améliore. Le musée du Vin de Chypre (Cyprus Wine Museum) permet de s'initier à l'histoire et aux techniques de la viticulture locale, et bien sÛr de goÛter aux principaux vins du pays. Plusieurs options de visites sont proposées, selon le nombre de dégustations souhaité. La courte présentation audiovisuelle et l'exposition du musée retracent le développement du commerce du vin dans l'île. Şerefe !


Petra tou Romiou

Également connue sous le nom de plage et rocher d'Aphrodite, Petra tou Romiou est la plage la plus célèbre de Chypre, et certainement l'une des plus étranges et impressionnantes. On dit que les vagues qui viennent s'écraser contre le rocher d'Aphrodite forment une colonne d'écume à la silhouette presque humaine. C'est au coucher du soleil, en vous plaçant au niveau du pavillon touristique idéalement situé, que vous ferez les plus belles photos. Dans la journée, l'eau est délicieusement fraîche et la plage parfaite pour pique-niquer.

Site néolithique de Choirokoitia

Classé au patrimoine mondial de l'Unesco, ce site est l'un des habitats préhistoriques les plus importants et les mieux conservés de la Méditerranée. Datant d'environ 7 000 ans avant notre ère, il plonge le visiteur dans la vie quotidienne des premiers Chypriotes. Il est possible de se promener parmi les ruines des huttes cylindriques à toit plat, situées sur un flanc de colline et protégées par un ancien mur d'enceinte. En utilisant les techniques de l'époque, des archéologues ont reconstitué cinq huttes sur le site, ce qui rend le lieu d'autant plus vivant.

 Danse folklorique chypriote

Trouvant ses racines dans les anciennes cérémonies religieuses, la danse folklorique chypriote tient aussi des coutumes du début du XIXe siècle, où la danse était indissociable des mariages, moissons et fêtes. Une danse complète est composée de multiples scènes, aux significations diverses. Les premières symbolisent l'harmonie et le rôle traditionnel des genres (tels que la grâce et l'humilité féminines, ou l'agilité et la virilité masculines). Les fêtes s'achèvent en général avec le kalamatianos, une ronde qui symbolise la joie de vivre.

Églises byzantines du Troodos

Dans les montagnes du Troodos se nichent une myriade d'églises et chapelles datant du VIIIe au XIIe siècle, aux fresques incroyablement colorées, œuvres de peintres virtuoses. Elles furent construites par les Chypriotes orthodoxes, le clergé et les artisans qui trouvèrent refuge dans le massif du Troodos, fuyant l'oppression des Lusignan. Dix d'entre elles sont classées au patrimoine mondial de l'Unesco, ce qui justifie le surnom donné à Chypre : « l'île des Saints ».

Château de Saint-Hilarion

Cette forteresse enchanteresse aurait inspiré Walt Disney pour le palais de la cruelle reine dans Blanche-Neige. La silhouette tourmentée de ses ruines qui se détache sur le ciel évoque le charme gothique de la cour des Lusignan, qui y prenaient leurs quartiers d'été. On accède à la tour par une ascension difficile à travers des jardins et des sentiers envahis d'herbes et des escaliers escarpés. La vue spectaculaire sur la mer et la côte d'Anatolie récompense tous les efforts.


 Cité antique de Salamine

Jadis étendard de la civilisation et de la culture helléniques à Chypre, la grandiose Salamine était la plus célèbre des anciennes cités-royaumes. À partir de l'Antiquité, les rois dévolus à l'expansion de l'Empire athénien s'y sont succédé, faisant connaître à la ville une grande prospérité et de profondes souffrances. Aujourd'hui, l'immense site se visite, révélant les vestiges de grandes statues, portiques, gymnases, bassins, bains, cours, agora et même les ruines d'un immense temple dédié à Zeus.

Site antique de Kourion

Fondée à l'ère néolithique sur un site magnifique surplombant la mer, l'ancienne cité de Kourion a connu son âge d'or sous les Mycéniens, les Ptolémées, les Romains puis, plus tard, les chrétiens. C'est le plus spectaculaire des sites archéologiques du Sud. Il recèle de superbes mosaïques bien conservées, une basilique paléochrétienne et un magnifique amphithéâtre, qui accueille toujours des opéras en plein air. Après la visite, une baignade à la plage de Kourion s'impose ; vous y découvrirez non loin les vestiges d'une basilique paléochrétienne du Ve siècle.


 

 

 

Contact

GEORGES KOSTANTIS lagreceautrement@yahoo.gr
To Top