Péloponnèse

Logo Grèce


 Office National Hellénique du Tourisme

 

péloponnèse  photos de mycènes

Le Péloponnèse est relié à l'Attique par l'Isthme de Corinthe, et depuis peu par un pont au niveau de Patras.

C'est une péninsule essentiellement montagneuse, compartimenté en bassins intérieurs et en plaines irriguées vers le littoral.

C'est une très belle région, riche d'une histoire dont les vestiges antiques sont considérables.
Ainsi, au nord-est, près de l'agréable petite ville de Nauplie, on peut visiter par exemple le site d'Epidaure et son splendide théâtre grec, ou encore les acropoles d'Argos et de Mycènes qui dominent l'Argolide, péninsule entourée de charmantes petites îles comme Hydra.
Un peu plus au nord, Corinthe a gardé les vestiges de sa célèbre cité antique et une acropole où fut bâtie une imposante forteresse médiévale.

Olympie se situe à l'ouest, la ville médiévale de Mistra près de Sparte se trouve au sud, juste au nord de la péninsule sauvage et austère du Magne.

 

carte du Péloponnèse

Réservez votre chambre d'hotel en Péloponnèse, région riche d'histoire et de mythes!!

Sites touristiques du Péloponnèse

    Olympie
    Mycènes
    Mistra, Sparte
    Nauplie, Tirynthe, côte arcadienne
    Argolide
    Corinthe, Némée, Stymphale
    Epidaure
    Le Magne
    Kilini (Chlemoutsi)
    Bassae
    Tripoli : Megalopoli, Mantinée ...
    Patras
    Golfe de Messénie
    Péninsule du Magne
    Monemvassia
    Messène
    Gorges du Vouraikos

 

Région Administrative du Péloponnèse
Capitale Tripolis Siège Tripolis

Nomes de Corinthie,Argolide,Arcadie,Laconie,Messénie

Αποτέλεσμα εικόνας για περιφερεια πελοποννησου

         Αποτέλεσμα εικόνας για περιφερεια πελοποννησου            

Site Internet ppel.gov.gr/

 

Αποτέλεσμα εικόνας για olympia   Αποτέλεσμα εικόνας για olympia

Olympie

Les ruines d'Olympie témoignent de l'importance du site des jeux olympiques, symbole de la Grèce antique, qui voyaient se rencontrer les peuples grecs à l'occasion de compétitions sportives.

Selon la légende, ce serait Hercule qui aurait fait batir l'enceinte sacrée de l'Altis entourant les sanctuaires.
Mais ce serait vraisemblablement au VIIIe siècle avant notre ère que les jeux furent institués, par Iphitos, roi de Pisa, et Lycurgue, législateur de Sparte. Les peuples grecs se rencontraient à cette occasion pour des compétitions sportives, tous les quatre ans, et donnant lieu à une trève sacrée d'un mois.

Les épreuves des jeux olympiques comprenaient dans le stade course à pied, le pugilat (boxe), la lutte, le pancrace, le pentathlon (course, saut, lutte, lancer du disque et du javelot). Dans l'hippodrome avaient lieu les courses de chevaux et de chars.

plan sanctuaire d'OlympieLe site est composé d'un sanctuaire (Altis), dominé par le grand temple de Zeus et le temple d'Héra. Autour diverses ruines, dont palestre, gymnase et stade.

Le musée recueille l'ensemble des objets des fouilles, dont un groupe en terre cuite Zeus enlevant Ganymède d'environ 470 av. J.-C., et le célèbre Hermès de Praxitèle du IVe siècle avant notre ère, chef d'oeuvre de l'art classique en marbre de Pàros trouvé dans le temple d'Héra.

 Mycènes
    mycenes


     A Mycènes subsistent les ruines imposantes d'une des deux plus grandes cités de la civilisation mycénienne (avec Tyrinthe), qui domina la Méditerranée orientale à la fin de l'âge de bronze du XVè au XIIè siècle avant J-C.Elle joua un rôle essentiel dans le développement de la culture de la Grèce classique, avec un profond impact sur le développement de l’architecture grecque classique et de l’urbanisme.

    Mycènes est très liée aux épopées homériques de l'Iliade et de l'Odyssée.
    Selon la mythologie, elle fut fondée par Persée et fut le royaume du Roi Agamemnon narré par Homère, qui fut le Roi des Rois grecs qui partirent assiéger Troie. Homère les désignait comme "achéens".
Alors qu'elle n'était devenue que mythe et légende dans la conscience collective grecque, Mycènes fut révélée en 1876 par les fouilles de Schliemann que. Des découvertes ultérieures ont révélé que le site était déja habité au troisième millénaire avant notre ère par une population préhellénique proche de celle de la Crète minoenne.
photos de mycènes Le site de Mycènes représente une architecture et une conception de grand intérêt, avec par exemple, la porte des Lionnes. La cité était entourée de murs cyclopéens.  Un grand tombeau fut découvert à Mycènes hors de l'enceinte. Il fut désigné sans aucune indication allant dans ce sens comme le tombeau d'Agamemnon.

 

 


Tirynthe

  Cette forteresse mycénienne conserve une enceinte cyclopéenne du XIIIe siècle av-JC ainsi que les vestiges du palais.
    Le site est inscrit au patrimoine de l'Unesco.
 Dans la légende, un roi de Tirynthe, Amphitryon, fut usurpé par Zeus en personne qui prit son apparence afin de consommer le mariage du Roi et de la charmante Alcmène.
    Deux fils furent engendrés de cette union, dont Hercule.
tiryntheL'histoire de Tirynthe semble s'arrêter au Ve siècle av-JC lorsque sa voisine Argos la dévasta.

 

Epidaure

Epidaure est célèbre grâce à son théâtre du 4e siècle av. J.-C., exceptionnellement bien conservé, probablement le plus beau théâtre grec du monde antique.

A l'origine, ce lieu au milieu des collines d'Argolide était le sanctuaire d'Esculape, divinité de la Médecine. Les malades s'y rendaient pour y être guéris par Esculape qui pouvait soit guérir pendant le sommeil, soit se manifester par des songes que les prêtres traduisaient ensuite en traitement.
Ces traitements pouvaient s'accompagner de divertissements, bains, et exercices physiques.
Tous les quatre ans, il se tenait à Epidaure des concours de musique et de poésie.

Le théâtre comprend 55 rangées de gradins, il pouvait recevoir environ 14 000 spectateurs.

Sur le site on peut aussi découvrir le sanctuaire d'Esculape où se rendaient les malades et les vestiges du stade. Le musée rassemble quelques objet, sculptures et frontons dont des ex-votos dédiés à Esculape.

épidaure

 

Nauplie

Αποτέλεσμα εικόνας για nafplio  Αποτέλεσμα εικόνας για nafplio

Nauplie est une agréable petite ville côtière. Son centre ancien est charmant, elle est surmontée de la citadelle d'Acronauplie et d'un imposant fort vénitien, un îlot fortifié baigne en face de son bord de mer.
C'est aussi un lieu de séjour pratique pour visiter la région.
Elle fut une possession byzantine, puis franque au XIIIe et XIVe, vénitienne du XIVe au XVIe siècles, puis turque.
En 1866, la ville fut reprise par les vénitiens qui l'embellirent fortement avant que les turcs ne se la rapproprient en 1715 avec une armée qui aurait été de 100.000 hommes.

Corinthe

Αποτέλεσμα εικόνας για korinthos

Corinthe fut reconstruite au XIXe siècle après un violent séisme qui détruisit l'ancienne cité. C'est aujourd'hui une petite ville d'environ 36 500 habitants (2002)
Corinthe fut dans l'antiquité une riche cité, des vestiges conséquents nous en sont parvenus (site archéologique de la Corinthe antique).
La ville devait en partie sa prospérité à une position privilégiée : carrefour entre l'Attique et le Péloponnèse et entre la mer Egée et la mer Ionienne,
mers reliées par un canal depuis la fin du XIXe siècle.
Les corinthiens fondèrent plusieurs colonies pour faciliter leur commerce, dont à Leucade, à Corfou et surtout Syracuse en Sicile.
L'opulence de Corinthe fut célèbre dans tout le monde antique, comme ses centaines de courtisanes qui exerçaient la prostitution sacrée dans le temple d'Aphrodite.
Au sommet d'une colline occupée au moins depuis la Grèce antique par une Agora, l'impressionnante forteresse médiévale de l'Acrocorinthe fut agrandit au cour des siècles par les différents conquérants qui l'occupèrent : romains, les byzantins, les Francs. Corinthe antique
corinthe antiqueTemples et vestiges de la cité antique de Corinthe, musée archéologique.

Acrocorinthe

AcrocorintheForteresse de Acrocorinthe.

Canal de Corinthe

canal de corinthe

 

Le Canal de Corinthe-Isthme

      Αποτέλεσμα εικόνας για korinthos

Le canal a été construit entre 1882 et 1893, à l'initiative des Français.
Il sépare la région d'Athènes, l'Attique, du Péloponnèse, reliant la Mer Ionienne à la Mer Egée.
Depuis le VIe siècle av. J.-C., le passage était facilité grâce à une voie dallée munie d'ornières de guidage, sur laquelle des chariots transportaient les bateaux.
Le système appelé diolkos est parfois considéré comme le premier transport guidé connu.
La première tentative de construction d'un canal à cet endroit est attribuée à Néron en 67, qui inaugura les travaux avec une pelle en or. Elle mobilisa 6 000 prisonniers juifs envoyés par Vespasien. L'année suivante, à la mort de Néron, son successeur Galba abandonna le projet, jugé trop onéreux.

Némée

Αποτέλεσμα εικόνας για nemea

Némée est connue grâce au premier des douze travaux d'Hercule. Cet en effet à proximité que le demi Dieu égorgea le féroce lion de Némée dans son antre.
Il est fort possible que la légende ait un fond de vérité car des images mycéniennes suggèrent qu'à leur époque des lions vivaient dans la région.
Sur le site archéologique, il reste entre autres des vestiges et des colonnes du temple de Zeus du IVe siècle avant J-C.

Stymphale

stymphale

Hormis un joli lac marécageux, à Stymphale gisent les restes d'une ancienne abbaye cistercienne du XIIIe siècle.

Sparte

sparte

 

Sparte, appelée aussi Lacédémone (Lakedaimon) est une ville de la Grèce située dans le Peloponnèse méridional, près du fleuve Eurotas et entre les reliefs du Parno et du Taygète.
Dans l'histoire de la Grèce ancienne, elle est célèbre comme cité austère, efficace et belliqueuse, rivale d'Athènes, dont elle triompha lors de la guerre du Péloponnèse.
Aujourd'hui c'est une ville qui compte environ 18.000 habitants, un centre industriel et commercial de petites dimensions.
Sur le site de la cité antique, proche de l'actuelle Sparte, il y a peu de vestiges archéologiques.
On découvre au milieu des oliviers l'Acropole et les fondations du temple d'Athéna, un sanctuaire à Artemide Ortia, et les restes d'un théâtre hellénico-romain.

Αποτέλεσμα εικόνας για ancient sparta

Vestiges d'une cité devenue mythique, non loin d'être laissés à l'abandont, ces pierres émergées du sol laissent présager d'une grandeur entérrée par le temps et à la profondeur de son histoire.

Mystras

Αποτέλεσμα εικόνας για mystras

Sur un contrefort escarpé du Taygète, Mistra la Morte qui remonte au 13ème siècle, occupe un site exceptionnel. Ses églises, monastères byzantins, palais et maisons en ruines témoignent de la grandeur de l'ancienne capitale du despotat de Morée des 14 et 15ème siècles.
Le fort, à 621 m de hauteur, fut bâti à partir de 1249 par Guillaume de Villehardouin, champenois, prince de Morée et duc d'Achaïe.
Mais ce dernier fut capturé en 1259 par les troupes de l'empereur de Byzance auquel il dût céder Mistra et d'autres forteresses.
Mistra devient alors le siège du gouverneur byzantin de la province, puis aux 14e et 15e siècles, elle fut sous les dynasties des Cantacuzène et Paléologue le centre du despotat de Morée dirigé par des membres de la famille de l'empereur, sur un territoire qui s'étendait à la plupart du Péloponnèse.
L'éclat intellectuel de Mistra fut important, foyer d'une renaissance héllenique. De nombreux palais, églises et monastères furent construits.
La ville fut livrée aux turcs en 1460. Sous domination ottomane, elle demeura prospère grâce à sa production de soie. Plus de 40.000 habitants y vivaient au 17e siècle.
Incendiée en 1770 par les russes, puis en 1780 par des albanais, la ville perd la plupart de ses habitants, et est définitivement abandonnée en lors de la guerre d'indépendance.

Ville médiévale de Mistra

  Αποτέλεσμα εικόνας για mystras

kylini [Chlemoutsi]

Αποτέλεσμα εικόνας για chlemoutsi castle

Appelé aussi château de Clermont, l'impressionnante forteresse de Chlemoutsi fut construite sous la principauté franque de Morée au XIIIe par Geoffroi de Villehardouin.
L'édifice passa sous le contrôle des angevins de Naples à la fin du XIIIe, aux paléologues de Mistra et ensuite aux turcs au XVe.

Du haut de la colline de la péninsule de Kilini, le château fait face à la mer offre un beau panorama sur l'île de Zante.

Bassae

Αποτέλεσμα εικόνας για bassae temple

Le temple d'Apollon Epicourios de Bassae est situé sur un mont à plus de 1000m d'altitude dans un très beau site, austère et venteux.
Dédié à Apollon, il fut édifié au Ve siècle par les habitants de Figàlia.
Ce temple dorique a plusieurs particularités inhabituelles dont un axe nord-sud (au lieu d'est-ouest) et une longueur importante par rapport à la largeur (15 colonnes pour 6). Il mêle les trois ordres classiques : ionique, dorique et corinthien. La colonnade externe est dorique alors que le naos est constitué de deux rangées de cinq colonnes ioniques et d'une colonne corinthienne au fond de la cellule.

Mantinée

mantinée
Au nord de Tripoli, les maigres vestiges de la cité antique fortifiée de Mantinée découvrent un théâtre antique et quelques temples.
A proximité du site archéologique une église originale fut construite dans les années 70 par un architecte américain, mêlant différents styles et matériaux.

Megalopolis

megalopoli

Au coeur du Peloponnese, Megalopoli possède une grosse centrale électrique.
C'était une importante cité antique, dont il reste quelques vestiges, en particulier de son Thersilion, la grande assemblée, et du plus vaste théâtre de Grèce avec 145m de diamètre.

Le théâtre antique de Megalopoli, le plus vaste de Grèce avec 145m de diamètre

Patras

Αποτέλεσμα εικόνας για patra

L'église de Saint André le saint patron de la ville

Patras est la capitale du Péloponnèse et la troisième ville grecque avec environ 150 000 habitants (2006).
Un pont à été construit récemment, la reliant à la Grèce centrale. Des liaisons fréquentes maritimes s'effectuent avec les îles ioniennes et l'Italie.
C'est à Patras que Saint-André a connu le martyre, évangélisant la ville à l'époque de l'empire romain sous le règne de Néron.
La ville eu une importante influence religieuse au cour de l'histoire. Elle fut incendiée en 1821 par les turcs en représailles au soulèvement local.

Αποτέλεσμα εικόνας για patra

Le nouveau pont de Rion-Antirrion qui relié le Péloponnèse avec la Grèce Centrale

La place Centrale de Roi Georges

 

RENSEIGNEMENTS UTILES

Voies d'accès [de la France,Suisse,Belgique,Canada]

Par avion

Vols saisonniers Aegean Airlines de Paris CDG 1 pour Kalamata.Pour réservez vos billets d'avion,cliquez la la bannière flash de la compagnie à la page d'accueil à gauche

 

       Αποτέλεσμα εικόνας για aegean airlines        

*** Depuis Canada:Vols Aegean Airlines de Montréal pour Athènes,opérés en été seulement par Air Canada,en partage de code.

Vols saisonniers Austrian Airlines depuis Bruxelles,Paris CDG,Lyon,Nice,Bâle/Mulhouse et Genève pour Araxos [Patras] avec escale à Vienne

Αποτέλεσμα εικόνας για austrian airlines

Par bateau

Patras est reliée par bateau aux ports Italiens de Ancône,Bari,Brindisi,Trieste et Ravenne.

Compagnies Maritimes:

                  

 

 

 

Voies d'accès [de la Grèce]

Comment s'y rendre 

  

Par autobus interurbain KTEL.Depuis Athènes pour tout le Péloponnèse.Lieu de départ :Gare routière 100 Rue Kifissou

**Les billets sont en vente dans les gares routières.

Il est recommandé d’acheter des billets aller-retour.

Comment se rendre à la station des autobus KTEL à 100 Rue Kifissou depuis l'aéroport d'Athènes:

A votre arrivée à l'aéroport d'Athènes,et après avoir reçu vos bagages ,dirigez vous à la sortie ,

et à votre droite allez à la station de l'autobus ''EXPRESS''.Prenez la ligne  X93,

qui relie l'aéroport avec la station des autobus interurbains KTEL.A votre arrivée,

vous prendrez l'autobus pour rejoindre les villes de:

Corinthe,Loutraki,Derveni,Xylokastro,Némée [Nome de Corinthie]

Nauplie,Argos,Mycènes,Kranidi,Epidaure,Hermione,Porto Heli,kosta [Nome d'Argolide]

Tripolis,Megalopolis,Leonidion,Astros [Nome d'Arcadie]

Sparte,Areopoli,Gerolimenas,Gythion,Molaoi,Monemvassia,

Neapoli [Nome de Laconie]

Kalamata,Gargalianoi,Koroni,Messène,Pilos,Magne Messènienne [Nome de  Messénie]

Pyrgos,Amaliada,Zaharo,Kresténa [Nome d'Élide]

Patras [Nome d'Achaie]

 

Par bateau

Au départ du Pirée pour Kiparissi,Gerakas,Monemvassia,Neapoli,Gythion [Nome de Laconie]

Hydroglisseurs pour Ermioni,Porto Heli [Nome d'Argolide]

Depuis Kylini pour Zakynthos/Zante et Céphalonie

Depuis Patras pour Céphalonie,Ithaque,et Corfou

 

Par train

Liaisons pour Kiato et Patras depuis l'aéroport d'Athènes

Αποτέλεσμα εικόνας για trainose

Le train suburbain ''Proastiakos''relie l'aéroport d'Athènes avec la ville de Kiato[Corinthie].De-là,possibilité d'aller à Patras en utilisant les autobus TRAINOSE[vous changez à Kiato train/autobus]Pour plus d'infos télécharger les horaires Aéroport d'Athènes-Kiato et vice versa ici:www.trainose.gr/wp-content/uploads/2014/03/%CE%94%CF%81%CE%BF%CE%BC%CE%BF%CE%BB%CF%8C%CE%B3%CE%B9%CE%B1-%CE%91%CE%B5%CF%81%CE%BF%CE%B4%CF%81%CF%8C%CE%BC%CE%B9%CE%BF-%CE%9A%CE%B9%CE%AC%CF%84%CE%BF.pdf?e6e032

Consulter et télécharger les horaires des autobus TRAINOSE sur la ligne Kiato-Patras et vice  versa ici:www.trainose.gr/wp-content/uploads/2014/03/%CE%94%CF%81%CE%BF%CE%BC%CE%BF%CE%BB%CE%BF%CE%B3%CE%B9%CE%B1-%CE%9B%CE%B5%CF%89%CF%86%CE%BF%CF%81%CE%B5%CE%B9%CF%89%CE%BD-%CE%9A%CE%B9%CE%B1%CF%84%CE%BF-%CE%A0%CE%B1%CF%84%CF%81%CE%B1-%CE%91%CE%BD%CF%84%CE%B1%CF%80%CE%BF%CE%BA%CF%81%CE%B9%CF%83%CE%B5%CE%B9%CF%82-%CE%BC%CE%B5-%CE%A0%CF%81%CE%BF%CE%B1%CF%83%CF%84%CE%B9%CE%B1%CE%BA%CE%BF.pdf?e6e032

Heures du travail.Billeterie à l'aéroport d'Athènes :tous les jours du 05h00 au 21h45.

 

FESTIVAL D'EPIDAURE

Pour renseignements et billets des représentations théâtrales consultez le site www.greekfestival.gr

TOURS ORGANISÉS
Des excursions de 2,4,5 partant d'Athènes permettent de visiter différent sites intéressants du Péloponnèse.Pour renseignements,s'adresser à la reception de votre hôtel.Les compagnies qui font des circuits classiques,sont les suivantes: KEY TOURS,CHAT TOURS,GO TOURS

 

 

Contact

GEORGES KOSTANTIS lagreceautrement@yahoo.gr
To Top