Églises Byzantines à Athènes

 

 

On à pu dire que le XI et le XII siècles avaient été l'age d'or de l'art byzantin à Athenes.Les églises byzantines les plus connues [12 au nombre] et les plus importantes de la ville,datent presque toutes de ceux deux sièècles et doivent leur apparition au redressement du christianisme survenu ,après les expéditions de l'empereur Basile II dans les Balkans.Certaines des monastères les plus fameux ont également été fondés à la même époque dans les environs d'Athènes.

L'ANCIENNE MÉTROPOLE

Place de la métropole [photo]

Vous trouverez cette charmante petite église à côté de la nouvelle métropole sur la place du même nom.Construite à la fin du XII siècle,elle est consacrée à la ''Vierge Gorgoépikoos''et à ''Saint Eleufthérios''.Des vestiges antiques et byzantines furent utilisés à sa construction.Sur la façade,de l'église,vous remarquerez plus particulièrement le calendrier attique des fêtes sur la frise antique,qui provient d'un monument du IV siècle.L'église devint la métropole orthodoxe d'Athènes,quand les evêques eurent été expulsés du Parthénon,d'abord par les Francs,puis par les Turcs.De 1839 à 1842,elle servit de bibliothèque.La nouvelle métropole voisine fut construite entre 1842 et 1862 pour devenir la cathédrale d'Athènes.

KAPNIKAREA

Rue Ermou

C'est la petite église que vous découvrirez juste au milieu de la Rue Ermou.C'est une église byzantine en croix avec coupole,consacrée à la Présentation de la Vierge au Temple.Le bâtiment initial,qui remonte au XI siècle,fut completé au XIII siècle.Depuis 1931,l'église est la proprieté de l'Université d'Athènes.Elle a porté par le passé des noms divers:Kamoucharéa,Chryssokamouchariotissa,Panaghia tis Vassilopoulas,Panaghia tou Prenza.En 1834,lors de la construction de la rue Ermou,on pensa la transporter ailleurs,ou même la démolir,parcequ'elle se trouve au milieu de la rue:elle fut sauvée par Louis de Bavière,père du roi Othon,et par Néophytos Métaxas,évêque de Talante,et curé d'Athènes.

AGHII THEODORI

Place Klafthmonos

Cette église est construite au cours de la seconde moitié du XI siècle sur les fondations d'une église plus ancienne du IX siècle par Nikolaos Kalomaos,,qui portait le titre d'archispandaire[dignitaire de la cour byzantine]

AGHIOS NIKOLAOS RANGAVAS

Plaka

Vous trouverez cette église dans le quartier des Anafiotika de Plaka,non loin du monument de Lysicrate.Edifiée au XI siècle,elle faisait partie du palais de la famille Rangabé,dont un membre nommé Michel ,devint empereur de Byzance.Toute la région alentour portait autrefois ce nom.

SOTIRA LYKODIMOU

Rue Phillellinon, Syntagma

C'est le plus grand édifice médiéval d'Athenes.Il fut construit en 1031,comme partie d'un monastère catholique romain qui exista jusq'en1701.Le bâtiment fut restoré en 1850 par le tsar Alexandre II qui offrit également le clocher.C'est actuellement l'église russe orthodoxe d'Athènes.

AGHII APOSTOLI TOU SOLAKI

Ancienne Agora

L'eglise se trouve à l'interieur du site[ en fouilles] de l'ancienne Agora d'Athenes.C'est l'une des plus anciennes églises d'Athènes[1000-1025],construite sur les ruines d'un nymphaion romain du II siècle.Elle à retrouvé sa forme initiale au cours des années 50 de ce siècle.Quelques fresques murales post-byzantines de l'église voisine, et détruite de Aghios Spyridonas, y ont étés transportées.

AGHIOS IOANNIS STIN KOLONA

Rue Evripidou,près du Marché Central d'Athènes

Dans cette petite chapelle du XII siècle,se dresse une colonne romaine,qui en dépasse le toit,d'où son mom''St-Jean à la Colonne''.Saint Jean Baptiste,est tenu pour guerir tous les maux de tête.Vous pourrez voir sur la colonne de nombreux ex-voto,placés là, en remerciement de l'aide apportée par le saint.

AGHIOS IOANNIS THEOLOGOS

Plaka

C'est une très belle église en croix qui date des XI-XII siècles et qui se trouve au croisement des rues Erotokritou et Erechtheos à Plaka.

AGHII ASOMATI

Thesseion

Cette église en croix ,qui date du XI siècle,se trouve au nord du quartier de Thesseion.

TAXIARCHES

Plaka

C'est l'église du monastère Moni Petraki ,qui se trouve à Kolonaki.Le monastère date du XVII siècle,mais l'église remonte probablement au XII siècle.C'est une église en croix ,dans laquelle on peu voir des fresques datant de 1719.

SOTIRA TOU KOTAKI

Plaka

Plus connue sous le nom de Hagia Sophia [Saint Sophie],cette église se situé à Plaka à rue Kydathinaion juste en face du musée d'Art populaire grec.Construite aux XI-XII siècles ,elle à subi de nombreux remaniements et ajouts au fil de temps.

METOCHI TOU PANAGHIOU TAFOU

Anafiotika ,quartier de Plaka

Vous découvrirez ce petit monastère ,rue Erechtheos.Il appartient au Saint Sépulcre de Jérusalem.L'église de cette dépendance monastique,qui porte de nom d'Aghii Anargyroi date du XVII siècle.

AGHIOS GEORGIOS/SAINT GEORGE

Colline du Lycabette

C'est la petite église blanche que vous apercevez de loin,au sommet de la colline du Lycabette.Vous l'atteindrez soit à pied,soit en empruntant le téléphérique.On dit que dans l'Antiquité,se trouvait à cet endroit le temple de Zeus Akraios.Sous la domination franque,il s'y dressait une petite chapelle consacrée au Prophète Elie,qui ceda la place par la suite à Saint Georges le Cavalier.Nous ignorons la date exacte de sa construction.La cloche est un don de la reine Olga qui ayant trouvé l'église en ruines,la prit sous sa protection.

Saint Georges Le Cavalier,protecteur de l'armée grecque.

PANAGIA CHRYSSOKASTRIOTISSA

Anafiotika quartier de Plaka

C'est l'une des nombreuses églises que vous trouverez dans le quartier des Anafiotika.La tradition raconte que lors de la prise de l'Acropole par les Turcs,les femmes et les enfants se jetèrent du haut des rochers pour ne pas etre pris.L'icône miraculeuse de la Vierge,les sauva tous.Depuis lors,l'église est le refuge des femmes et des enfants en danger.

AGHIA AIKATERINI

Plaka

Cette église qui se trouve à côté du monument de Lysicrate,fut construite aux XI-XII siècles,et se trouve au milieu d'une petite place ombragée par les palmiers,au coin de laquelle vous pourrez voire les ruines d'un monument romain.

AGHII ISIDORI

Colline du Lycabette

C'est une toute petite église blanche,dissimulée dans un rocher au centre de la colline du Lycabette.Elle à été construite dans une grande caverne.Les Athéniens d'autrefois,l'appelaient Aghiou Sidéréa.Ayant brulé en 1930 ,elle fut reconstruite en 1931.

AGHIOS ELYSSAIOS

Monastiraki,près de la station de métro Monastiraki.

Dans le quartier animé de Monastiraki, se dresse une magnifique église du XVIIe siècle, construite à l’époque sur les terres de la demeure somptueuse d’une riche famille athénienne.

Bien que de dimensions modestes, cet édifice accueille des personnalités parmi les plus importantes de l’époque, dont des membres influents du Clergé tels que le Père Nikolaos Planas, canonisé par l’Église orthodoxe.

Alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage et que les troupes allemandes occupent la capitale, l’église est en grande partie détruite et laissée en désuétude jusqu’à son rachat par l’État grec.

À la suite de fouilles opérées sur le site, un grand nombre des sections alors englouties par le XXe siècle sont mises au jour, ce qui permet à terme de restaurer cet édifice historique.

AGHIOS GEORGIOS KARYTSIS

En plein cœur d’Athènes ,Place Karytsi

Agios Georgios Karytsis

En plein cœur d’Athènes se dresse un édifice de toute beauté dont la construction, commanditée par la famille Kariki, remonte au Moyen-Âge.

En partie détruite après la Révolution de 1821, la paroisse décide de confier la rénovation de l’église au célèbre architecte Lysander Kaftanzoglou à la condition qu’il préserve son architecture typique de l’ère byzantine.

L’architecte, qui réalise un grand nombre de bâtiments privés et publics à Athènes, se départ des influences néoclassiques alors en vogue pour redonner à l’édifice sa splendeur d’antan et réalise un véritable travail d’orfèvre au niveau du dôme.

Depuis lors, la structure de l’église est notamment renforcée et aujourd’hui, nombreux sont les visiteurs qui viennent admirer ce joyau monumental au magnifique dôme et aux marbres purs.

EGLISE DE SAINT POUVOIR

Rue Metropoleos Place Syntagma

À deux pas de la place Syntagma, dans une rue parallèle à la rue Ermou se trouve la petite église du Saint Pouvoir. Érigé au XVIe siècle, l’édifice repose sans aucun doute sur les fondations de lieux de culte plus anciens.

À l’origine administrée par le Monastère du Pentélique, cette église sert notamment de manufacture de munitions pendant la Révolution de 1821 pour soutenir officiellement les troupes turques et officieusement les armées de la résistance.

Dans les années 1950, le modeste monument voit s’ériger dans sa proximité immédiate l’imposant ex-Ministère de l’Éducation, aux lourds piliers de béton et aux multiples bâtiments annexes, construit selon les plans de l’architecte grec Patroklos Karadinos.

EGLISE DE SAINTE PHOTINE

Quartier du Metz Avenue Kallirois près du Temple de Zeus Olympien.

En plein cœur historique d’Athènes, à l’origine érigée sur les berges de la mythique rivière Ilyssos aujourd’hui presque disparue, l’église de Sainte Photine continue d’ouvrir ses portes aux croyants comme aux simples visiteurs.

Fait anecdotique, l’édifice est construit en 1872 sur les ruines d’une église byzantine, elle-même construite sur les fondations d’un sanctuaire antique dédié à Hécate, un temple qui figure parmi la foule de lieux de culte grecs transformés en églises chrétiennes au Ve siècle.

Au XXe siècle, l’église de Sainte Photine fait l’objet d’une vaste campagne de restauration visant à lui redonner son aspect d’antan. Au-delà des réparations structurelles, les magnifiques fresques se voient entièrement rafraîchies de main de maître.

NOTRE DAME CHRYSSOSPILIOTISSA

Rue Aiolou vers l'Acropole

Située sur la rue piétonne d’Aiolou, en plein centre historique d’Athènes, l’église de Notre Dame Chrysopolitissa constitue l’un des plus importants édifices religieux de la capitale. L’histoire de ce monument de toute beauté est en effet à la hauteur de sa splendeur architecturale.

Érigée pendant l’occupation ottomane, l’église d’origine est un humble sanctuaire totalement détruit pendant la guerre d’indépendance. Qu’à cela ne tienne, une nouvelle église est construite en 1832.

Jugeant l’édifice trop modeste pour ses fonctions, la paroisse décide de le faire agrandir dès 1846 et lance une vaste collecte de fonds pour réaliser cette ambition, qui implique notamment le rachat des parcelles de terrain adjacentes.

Finalement, en 1863, la construction d’un nouveau bâtiment est amorcée. Au terme d’une foule de contretemps et d’un défilé d’architectes dont le célèbre Ernst Ziller, l’église de Notre Dame Chrysopolitissa ouvre enfin ses portes en 1892.

PANAGHIA PANTANASSA

Place Monastiraki au centre

Édifice emblématique du quartier de Monastiraki, érigé sur la place du même nom, l’église Pantanassa dédiée la Dormition de la Vierge Marie, autrefois appelée le Grand Monastère, est aujourd’hui surnommée Monastiraki, c’est-à-dire le Petit Monastère !

Construite au Xe siècle, cette charmante église continue de présenter des attributs architecturaux de l’époque, bien qu’elle ait fait l’objet d’un grand nombre de restructurations et de rénovations au fil des siècles.

Pendant l’occupation ottomane, l’édifice est géré par un monastère et se trouve au cœur d’un quartier commercial. Certains vestiges du monastère de l’époque sont encore visibles dans les environs.

Tandis qu’au XIXe siècle, l’urbanisation de la capitale amène notamment la destruction de la cour du monastère ainsi que du beffroi, à la fin du XXe siècle, l’État grec se lance dans une vaste campagne de restauration de cet édifice historique.

Saint Démétrius le Bombardier

Colline de Philopappou 

Rues Dionyssiou Areopagitou et Apostolou Pavlou

Au pied de la colline de Philopappos, dans la rue piétonne de Dionysiou Areopagiti se dresse une petite église dotée d’un nom des plus atypiques, Saint Démétrius le Bombardier, dont la construction remonte peut-être aussi loin que le IXe siècle !

Le nom haut en couleur de ce modeste édifice provient d’une journée légendaire dans l’Histoire de la Grèce, le 25 octobre 1658, jour de fête de Saint Démétrius. Les fidèles venus célébrer l’évènement en cette église provoquent la colère d’un dirigeant ottoman qui donne l’ordre de bombarder l’édifice depuis l’Acropole. Alors que les soldats turcs s’apprêtent à obéir aux ordres, un violent orage éclate et détruit la batterie de canons dans son intégralité.

Grâce à cette intervention divine miraculeuse, l’église couronnée d’un dôme continue d’occuper ce recoin historique d’Athènes. Riche d’une foule de détails architecturaux inspirés de l’Antiquité, l’édifice s’inscrit pourtant indubitablement dans un style byzantin. En témoignent les fresques en partie effacées par le temps découvertes par Dimitrios Pikionis lors de la rénovation de l’église en 1955.

Notez que Pikionis, cet architecte paysagiste réputé, est également l’auteur de l’accès pavé et arboré d’une flore typiquement méditerranéenne qui mène à l’église. Vous retrouverez une atmosphère similaire au pied de l’Acropole.

AGHIA MARINA

Thesseion

Au pied de l’Acropole, du côté du quartier de Thission, se dresse la magnifique église dédiée à Sainte Marine, érigée entre 1924 et 1927 selon les plans d’Achilles Georgiadis. La particularité de ce monument historique est une cavité rocheuse qui fait partie intégrante de l’édifice et qui servait déjà de lieu de culte au XIIIe siècle.

La légende raconte qu’une icône de Sainte Marine est trouvée là où s’érige aujourd’hui le nouvel édifice. Alors que l’autel remonte à l’époque de construction de l’église d’origine, les fresques magnifiques qui ornent les murs sont réalisées par les hagiographes Grekos et Soutsos. Quelques fragments des fresques byzantines sont aujourd’hui exposés ainsi que de superbes icônes datant du XIIIe au XVIIIe siècle.

 

Contact

GEORGES KOSTANTIS lagreceautrement@yahoo.gr
To Top